Au Palais des Sports : « 1789 Les Amants de la Bastille »

Au Palais des Sports : « 1789 Les Amants de la Bastille »

Les amateurs de grands spectacles musicaux modernes vont être comblés : la comédie musicale 1789 Les Amants de la Bastille fait son grand retour sur la scène du Palais des Sports de la Porte de Versailles à partir du 7 novembre 2013.

Ils avaient déjà réalisé ensemble Les Dix commandement, Le Roi Soleil et Mozart, l’opéra rock. Dove Attia et Albert Cohen, accompagnés cette fois-ci de François Chouquet, présentent le fruit de leur nouvelle collaboration, 1789 Les Amants de la Bastille, dont la mise en scène et les chorégraphies ont été confiées à Giuliano Peparini.

Les Amants de la Bastille est une histoire musicale d’amour et de révolution, sur laquelle souffle un vent de fraternité et de liberté. L’histoire nous projette à l’été 1789, et notamment le 26 août, date de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. La famine et le chômage dévastent villes et campagnes, alors que toute une génération rêve d’un monde nouveau… Et  la révolte gronde.

Dans cette atmosphère, un jeune paysan révolutionnaire et une jeune fille, dame de compagnie de Marie-Antoinette et sous-gouvernante des enfants royaux, vont tomber follement amoureux… Issus de deux mondes qui se détestent et s’affrontent, ils vont pourtant s’aimer passionnément. Mais l’union d’Olympe et Ronan semble impossible jusqu’à ce qu’ils soient emportés par le tourbillon de la Révolution.

Les deux héros que tout oppose, pris dans les intrigues les plus folles, vont croiser sur leur chemin Louis XVI, Marie-Antoinette, Mirabeau, Danton, Robespierre, le journaliste Camille Desmoulins… et toutes les grandes figures de la Révolution. Une aventure qui les mènera un matin du 14 juillet 1789 au pied de la Bastille pour y vivre l’évènement qui marquera l’émergence d’un monde nouveau.

Ce spectacle, bâti sur une histoire de pure fiction, est une somptueuse fresque musicale et romantique. La formidable mise en scène de Giuliano Peparini n’y est pas pour rien, qui présente des tableaux de toute beauté, avec pour point d’orgue la prise de la Bastille.

A noter également les musiques, signées Rod Janois, Jean-Pierre Pilot, Olivier Schultheis, William Rousseau et Dove Attia, certaines déjà très célèbres puisque la chanson Ça ira mon amour, premier single du spectacle, s’est retrouvée en tête des ventes dès sa sortie en 2012.

Parmi les visages et les voix de la troupe, on reconnaitra Louis Delors (l’un des finalistes de la saison 1 de l’émission The Voice) qui endosse ici le costume de Ronan, le paysan révolutionnaire, et Camille Lou, qui se glisse dans la peau d’Olympe. Ils sont entourés de Rod Janois,  (Camille Desmoulins, la plume de la Révolution), Roxane Le Texier, (Marie-Antoinette), Sébastien Agius (Maximilien Robespierre, avocat et député aux États généraux), David Ban (Danton), Matthieu Carnot (Lazare), Nathalia (Solène) et Yamin Dib (Auguste Ramard).

Depuis la création des Amants de la Bastille en 2012, la troupe s’est produite au Palais des Sports avant de partir en tournée. Elle est de retour à Paris à partir du 7 novembre pour le plus grand plaisir des amateurs de comédies musicales.

Plus d’infos sur le site officiel du Palais des Sports : palaisdessports.com
Plus d’infos sur le site officiel du spectacle : www.1789lesamantsdelabastille.fr/
(© photo : Gautier Pallancher)